mars 2024 avril 2024 mai 2024 juin 2024 août 2024
Scratch Projection / 19 septembre 2023

FILIATIONS ET RÉAPPROPRIATIONS : DEUX FILMS DE SU FRIEDRICH

Séance organisée en partenariat avec le GBFA Ciné-Club du Paris College of Art, en présence de la cinéaste

« Faire des films m’a souvent permis de saisir le monde au vol, de démêler les nœuds de mon passé et d’articuler les craintes, les déceptions et les aspirations que la vie m’inspirait. Tourner des films est enivrant et apaisant à la fois. Avec une caméra, je me sens capable de choisir mes images dans le flot incessant déversé par la vie et, grâce au cadrage et au mouvement, je peux le restituer tel que je l’ai perçu. » (Su Friedrich)

Depuis la fin des années 1970, Su Friedrich interroge son identité à travers ses films et les différents événements (intimes ou politiques, personnels ou historiques) qui façonnent celle-ci. Ancré dans le féminisme et formellement libre, son cinéma traite de ses propres rêves et désirs, de ses origines et de l'histoire de sa famille, ainsi que des questions telles que l'éducation, la sexualité et la politique (inégalités économiques et raciales, gentrification, exploitation…).

Dans The Ties that Bind, la cinéaste dialogue avec sa mère, l'interrogeant sur sa jeunesse dans l'Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale, ainsi que sur son déménagement ultérieur aux États-Unis. Les souvenirs et réminiscences exprimés en voix off par sa mère contrastent avec le silence des questions et des commentaires de la cinéaste, grattés directement sur la pellicule. Leur échange est rythmé par un complexe montage d’archives, d’images familiales et du présent, qui offre une puissante réflexion sur la relation entre les deux générations ainsi que sur les parallèles que l’on peut établir entre le totalitarisme et la politique nord-américaine contemporaine.

« Mon histoire façonne certes le film mais elle est moins importante que l’expérience du spectateur, qui doit être libre de se souvenir de ses propres histoires, de désapprouver, de discuter avec, ou de s’identifier avec ma propre expérience » : c’est avec ces mots que Su Friedrich commente le caractère à la fois intime et universel de sa démarche, où ses films procèdent de questionnements, doutes, et conflits qui nous interpellent en tant que spectateur•ices. Ainsi, trente ans après The Ties that Bind, elle consacre un nouveau film à sa mère, I Cannot Tell You How I Feel, cette fois centré sur la question des soins et des responsabilités – mais aussi des angoisses – filiales. Le film propose également une mise en abyme de son propre travail en tant que cinéaste et des relations complexes entre la vie et le processus artistique.


Le lundi 18 septembre, le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir présente Visite à Su Friedrich, un portrait de la cinéaste réalisé par Frédérique Devaux et Michel Amarger. Plus d’informations sur ce lien.

FILIATIONS ET RÉAPPROPRIATIONS : DEUX FILMS DE SU FRIEDRICH

mardi 19 septembre 2023 à 20h00



THE TIES THAT BIND
de Su FRIEDRICH
1984 / 16mm / n&b / sonore / 55' 00
I CANNOT TELL YOU HOW I FEEL
de Su FRIEDRICH
2016 / DCP / couleur / sonore / 42' 00

PLUS D'INFORMATIONS

lieu Luminor Hôtel de Ville
20 rue du Temple
75004 Paris
France
métro Hôtel de Ville (lignes 1 & 11) / Châtelet (lignes 1, 4, 7, 11 & 14) / Les Halles (RER A, B & D)
tel +33 (0)1 46 59 01 53
email lightcone@lightcone.org
liens en relation Évènement Facebook
Billetterie en ligne du Luminor Hôtel de Ville
tarifs plein tarif : 11.00 €
tarif réduit : 8.50 €
moins de 26 ans : 7.00 €
carte Luminor 5 entrées : 29.00 €
carte Luminor 10 entrées : 52.00 €
cartes acceptées : CIP, UGC Illimité, CinéPass, CICAE, CNC, Europa Cinéma, SACEM, Presse, carte permanente Luminor