No images found concerning this film

TO LAVOISIER, WHO DIED IN THE REIGN OF TERROR

by Michael SNOW
1992 / color / sound / 1S / 53' 00

«Le dernier film de Snow, TO LAVOISIER, WHO DIED IN THE REIGN OF TERROR, présente une série de plans presque hasardeux, et s'ouvre avec un plan de mains mettant des bûches dans un feu pour se terminer par la destruction mystérieuse d'un immeuble. A première vue, l'ensemble semble disparate, mais les séries sont unifiées par deux facteurs: les fortes relations qui lient les personnes avec différentes sortes d'espaces intérieurs, mais aussi le traitement que Snow a fait subir au film ; les images photographiées ont été rayées et même mutilées de telle manière que cela prenne autant d'importance que les personnages et les événements du film. Snow n'est pas le premier cinéaste à appréhender les possibilités du film comme substance plus que comme médium - un autre fut Andy Warhol dont le film Empire peut être compris dans des termes similaires - mais peu ont exploité ces possibilités avec une telle grâce, une telle inventivité et virtuosité visuelle.» David Sterrin.
«Alors que pour moi To Lavoisier, Who Died In The Reign Of Terror est merveilleusement riche, il ne plaira certainement pas à tous les spectateurs. Il n'a pas d'intrigue, pas de personnage, pas de dialogue intelligible, et la bande-son dont le cinéaste nous dit qu'elle est basée principalement sur le son du feu, est avant tout abstraite ; bruit blanc ponctué par d'occasionnels éclats de voix, de musiques ou de sons ambiants. Pour apprécier ce film, on doit prêter une grande attention à son aspect plastique - couleur, composition, angle de caméra, rythme - et être prêt à accepter que ces éléments puissent eux-mêmes soulever des questions ou exprimer des idées importantes. Ce que je trouve de si satisfaisant dans ce film, hormis le plaisir sensuel offert par l'imagerie de Snow, est la manière unique qu'il a de reprendre les questions que l'art moderne a continuellement poursuivies, à savoir: que peut connaître une personne du monde, du monde extérieur à soi? Dans quelle mesure les artistes peuvent-ils nous aider dans cette quête?» Fred Camper.

1 PRINT IN DISTRIBUTION


distribution format 16mm
screen 1,37 - Standard (single screen)
speed 24 fps
sound optical sound
rental fee 134,00 €