décembre 2022 janvier 2023 février 2023 mars 2023 avril 2023
Scratch Dialogues / 18 février 2022

SCRATCH DIALOGUES #11

Cette programmation en ligne est conçue sur le mode du dialogue au sein de notre collection, dans le but d’explorer des rapports possibles d'analogie, de filiation ou d’interaction entre les œuvres.

Dans cette édition, Miles McKane traverse tout un corpus de films par sa présence mais aussi via sa caméra, ses sculptures et ses performances ou encore son jardin à la fois « sauvage et ordonné » : un jardin des plantes, mais aussi un jardin de cinéastes que l'artiste et co-fondateur de Light Cone a cultivé au fil des ans.

MILES
de yann beauvais
1983 / Super 8mm / couleur / silencieux / 1E / 3' 00

Il s'agit avant tout d'un portrait de Miles McKane. Faire le portrait, tirer le portrait sont des modes de perpétuation/appropriation de l'image d'une personne.
Un portrait cinématographique échapperait-il à cette règle ?


I-CONIC
de Jennifer Burford
1986 / couleur / silencieux / 2E / 3' 00

Sculptures de Miles McKane, 1984-86 : ironique simplicité de l'angle aigu, ou comment traiter avec ambivalence les codes existants - art et nature, matière et forme, image et concept. Le conique se joue de l'iconique. Des images filmées en même temps par deux caméras réglées sur des vitesses différentes, restituent dans une double projection quelque chose de cette instabilité, qui s'exprime tout autant sur le plan temporel, par la succession des saisons et les transformations qui l'accompagnent.


TRANS/VERS
de Laurent Danet
1986 / couleur / silencieux / 1E / 20' 00

Ce film est le «journal» d'une sculpture de Miles McKane. Par bien des côtés, celle-ci ordonna ma façon de filmer : de multiples visites m'ont permis d'essayer, chaque fois, de trouver une approche satisfaisante.
En fait, seule la réunion de ces divers moments correspond à un aspect de la sculpture...


29 10 88
de yann beauvais
1988 / n&b / silencieux / 2E / 4' 00

Ce film met en scène côte à côte, l'image et son reflet d'une installation/performance de Miles McKane. Au lieu de faire un document sur l'événement, le film tente de restituer les dimensions spatiales de la pièce originale. Le mouvement des participants, et les panoramiques reproduisent métaphoriquement l'élément de base de l'installation, à savoir les cônes blancs.


BROKEN BLOSSOMS
de Miles McKane
1988 / n&b / silencieux / 2E / 4' 00

Une métaphore cinématographique, conçue comme une partie d'une compilation de films sur le Sida, il s'agit d'une translation émotionnelle par rapport à la maladie. La juxtaposition de la musique et des images crée des conflits mettant en jeu des éléments qui, pris à part, apparaîtraient comme insignifiants. Réalisé dans le cadre de SI FILM DA.


MILES 31/05/2007
de Olivier Fouchard
2007 / Mini DV / couleur / silencieux / 1E / 15' 00

« L'art est comme une projection de pollen comme la vie elle-même et ma seule récompense est d'être compris de quelques uns. »
Jean Cocteau 03/07/1948 dans Les Entretiens sur le cinématographe (Ed. Belford)

Quelques images glanées dans le jardin de Miles McKane avec Mahine Rouhi lors de notre passage à Nantes (à l'occasion de la projection de notre film Tahousse) en mai 2007.
Souvenirs de quelques instants heureux et ensoleillés dans ce petit jardin sauvage et ordonné où la beauté et l'art de vivre dans la banlieue de Nantes laissent une empreinte éphémère sur le ruban fragile d'une petite caméra Mini-DV. Vidéo amateur, film de vacances, connivences et amitiés.
Ce moment de magie s'achève sur le cadrage maladroit d'un grand arbre rouge saisi au jardin des plantes de la ville de Nantes avant de repartir par le train vers Grenoble.


MILES AND YVES, INDRE
de Adèle Friedman
2017 / 16mm / couleur / silencieux / 1E / 10' 00

Dans ce film, il s'agit du portrait de Miles McKane, un des deux fondateurs de Light Cone et de Scratch Projection. J'ai connu Miles en 1985, quand j'ai commencé à montrer mes films avec Scratch Projection, et que j'ai commencé la distribution de mes films avec Light Cone. Dans ce film, Miles et son mari, Yves Gloaguen, sont dans leur maison à Indre, qui se trouve dans la banlieue de Nantes. Ce film représente Miles et Yves dans leur maison, une vieille maison typique de la région, sans prétention, mais qui est très éclectique à l'intérieur. Le jardin derrière la maison, lui, nous rappelle les jardins qui gardent ce côté naturel et sauvage comme ceux qui longent le canal du Pays de Galles.


Éditions précédentes :

SCRATCH DIALOGUES #1
SCRATCH DIALOGUES #2
SCRATCH DIALOGUES #3
SCRATCH DIALOGUES #4
SCRATCH DIALOGUES #5
SCRATCH DIALOGUES #6
SCRATCH DIALOGUES #7
SCRATCH DIALOGUES #8
SCRATCH DIALOGUES #9
SCRATCH DIALOGUES #10

PLUS D'INFORMATIONS

lieu Light Cone
157 rue de Crimée
75019 Paris
France
tel +33 (0)1 46 59 01 53
email lightcone@lightcone.org